Pourquoi utiliser des produits d’entretien écologique.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les sources d’émissions de composés chimiques dans les environnements intérieurs sont très nombreuses.

Certains matériaux de construction, d’isolation, meubles, articles de décoration et produits d’entretien de nettoyage, ou de bricolage peuvent contenir des substances chimiques ayant, dans certaines conditions, la propriété de se volatiliser dans l’air ambiant et ainsi, porter atteinte à la santé des enfants et des adultes.

Ces (COVS ou VOCS) Composés Organiques Volatils présentent des effets divers sur la santé :

· irritation de la peau, des muqueuses et du système pulmonaire,

· nausées,

· maux de tête et des vomissements…etc

Les composés comme le benzène ou l’amiante sont associés à des cancers (particulièrement en cas d’exposition professionnelle), d’autres sont suspectés d’atteintes à la  reproduction.

Toutes ces substances chimiques peuvent avoir un réel impact sur la santé et le développement des enfants et des hommes en général.

(Source : www.inserm.fr Institut national de la santé et de la recherche médicale) « L’exposition à des concentrations élevées de particules et composés organiques volatils  est associée à une augmentation de la prévalence des signes cliniques de l’asthme et des rhinites chez les enfants scolarisés. Les enfants sujets aux allergies semblent les plus à risque ».

Cependant quelques règles peuvent être observées pour limiter au maximum les risques sanitaires.

NOTION DE QUALITE ECOLOGIQUE

La notion de qualité écologique d’un produit de nettoyage bien qu’étant une notion relative (tout produit engendre des impacts négatifs sur l’environnement notamment lors de sa production  ou de son recyclage), comprend 3 dimensions.

1. PERFORMANCE : en termes de qualité d’usage qui définit l’efficacité du produit. Il conviendra de définir la « juste performance » attendue ou nécessaire. Toute « surperformance » est inutile, souvent coûteuse et négative pour l’environnement et la santé.

2. ENVIRONNEMENT : en minimisant les impacts générés sur l’environnement à chaque étape du cycle de vie du produit. Concernant la qualité de l’air, on veillera plus particulièrement à la réduction des substances dangereuses pour l’environnement et pour la santé.

3. SANTE : réduction des expositions à des inhalations nocives pour le personnel d’entretien, ainsi que pour les occupants des locaux nettoyés.

En favorisant le recours à des substances moins dangereuses que dans un produit d’usage similaire, un produit de qualité écologique limite dans ses impacts sur la santé et l’environnement.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »